L’e-santé chinoise : un marché très prometteur

China's eHealth
PARTAGER
Facebook
Linkedin

En plein essor, le marché chinois de l’e-santé pourrait passer de 3 milliards de dollars en 2014 à 110 milliards en 2020, selon un rapport du Boston Consulting Group portant sur la révolution digitale du secteur de la santé en Chine. Afin d’expliquer cette croissance fulgurante, trois grandes tendances propres à l’Empire du Milieu sont mises en exergue au fil de l’étude.

Premièrement, l’utilisation massive des nouvelles technologies, et plus particulièrement du mobile, favorise la mise en place d’un système de santé connecté. Environ 40% de la population chinoise possède un smartphone sur lequel elle passe environ 3h par jour, notamment sur des plateformes de e-commerce. Face à la maturité des usages liés au m-commerce, le gouvernement a ouvert la voie à la vente en ligne de médicaments sur ordonnance.

Les efforts multipliés par l’Etat chinois pour soutenir l’e-santé constituent le second grand moteur de cette révolution numérique. En faisant la promotion de multiples initiatives destinées à digitaliser les services médicaux, le gouvernement espère pallier les nombreux et récurrents déficits sanitaires du pays. La mise en place d’un système de santé connecté ouvre non seulement la voie à de nouveaux canaux de distribution de médicaments, désengorgeant les hôpitaux surchargés, mais simplifie aussi l’accès aux soins et facilite les relations médecins/patients.

 

Croissance esanté Chine

 

La troisième tendance soulignée par le rapport du Boston Consulting Group pour expliquer la révolution numérique de la santé en Chine est l’environnement très favorable du pays pour les investisseurs, qui offre aux acteurs impliqués dans ce secteur une opportunité sans précédent. Aux côtés des groupes pharmaceutiques, distributeurs traditionnels et mutuelles, de multiples entreprises du numérique entrent dans la course et développent de nombreux services aussi utiles que lucratifs. Le géant Baidu, équivalent chinois de Google, offre ainsi à ses utilisateurs de nouveaux services de santé en ligne, tels que la prise de rendez-vous ou des diagnostics.

 

lire l'article sur Les Echos
Choisissez les sujets qui vous intéressent comme
ou