Big data et diabète : améliorer les taux d’adhésion au traitement

Big data et diabète
PARTAGER
Facebook
Linkedin

Le diabète est un problème de santé publique majeur qui touche plus de 400 millions de personnes dans le monde, et cause 1,5 million de décès chaque année, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Avec plus de 9 % de la population adulte aujourd’hui atteinte de diabète, le récent Rapport mondial sur le diabète de l’OMS plaide pour plus d’initiatives visant à améliorer la gestion et le traitement de cette maladie.

 

Pour assurer un contrôle efficace du diabète il est essentiel de surveiller les objectifs glycémiques, de suivre le régime et le programme d’exercices conseillés, et d’adhérer au traitement. Cependant, les études réalisées montrent que les objectifs glycémiques sont atteints par moins de 50 % des personnes diabétiques, avec des taux d’adhésion au traitement d’entre 62 et 64 % pour les utilisateurs d’insuline.

 

 

Améliorer le contrôle du diabète

 

Pour améliorer ces statistiques, Sanofi investit dans les mégadonnées et travaille en partenariat avec les meilleurs data analyst pour aider les médecins et les personnes atteintes de diabète à mieux gérer la maladie.

Afin de compléter sa gamme de programmes d’adhésion basés sur la motivation et les rappels, Sanofi travaille sur un nouvel ensemble d’initiatives qui comprend le développement d’un logiciel de suivi destiné aux généralistes, qui pourront ainsi suivre l’état de santé de leurs patients en temps réel, et identifier immédiatement tout problème d’adhésion.

 

La télémédecine – le partage électronique et high-tech des informations – permet également d’assurer l’accès au patient et son médecin aux données pour encourager un contrôle du diabète plus proactif et centré sur le patient.

 

 

Collaborations dans le monde

 

Sanofi collabore avec les plus grands instituts de recherche au monde pour faire progresser ces initiatives.

Ainsi, l’entreprise travaille avec le Duke Clinical Research Institute (DCRI) et le Center for Assessment Technology and Continuous Health (CATCH) aux États-Unis sur des outils aidant à prédire comment les personnes atteintes de diabète de type 2 adhéreront à leur traitement médicamenteux.

Ces projets porteront également sur la création de modèles prédisant l’efficacité des médicaments contre le diabète, ainsi que les risques de complication de la maladie.

 

Par ailleurs, l’unité Patient Centricity de Sanofi travaille déjà en partenariat avec des personnes atteintes de diabète pour mettre au point des programmes d’éducation et des ateliers innovants centrés sur le patient. Ils sont basés sur la technique du « Design Thinking » qui encourage le partage d’idées et d’expériences pour résoudre les problèmes liés à la gestion du diabète.

 

 

L’intention est que la somme de ces projets se traduise par la mise au point de modèles pouvant être adaptés sur mesure à des groupes de patients spécifiques, afin de les aider à augmenter l’adhésion au traitement à l’insuline et mener à un meilleur contrôle de leur diabète.

 

Choisissez les sujets qui vous intéressent comme
ou