Les médicaments contrefaits :
une méconnaissance partagée

contrefaon-comparaison
PARTAGER
Facebook
Linkedin

L’étude commanditée par Sanofi révèle un manque de compréhension, partagé à l’échelle mondiale, des enjeux de la contrefaçon de médicament. Celle-ci représente pourtant un véritable marché parallèle. Pour mieux comprendre la perception qu’ont les consommateurs de l’industrie de la contrefaçon ainsi que leurs habitudes d’achat, Sanofi a soutenu la réalisation d’une étude sur plus de 10 000 personnes en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.

 

Des écarts entre les différents niveaux de connaissance

 

parler-FR

 

Un point particulièrement saillant : si 89% des Asiatiques disent être au courant de l’existence de médicaments contrefaits, c’est le cas de seulement 66% des Européens et 47% des Américains.

 

Il y a des « écarts de connaissance » très importants selon les zones géographiques, et pas seulement entre les pays occidentaux et l’Asie. Si c’est en Asie que le phénomène est le plus connu, une majorité d’Européens en ont entendu parlé.

 

L’étude révèle également des écarts importants entre la perception des consommateurs de la contrefaçon dans le secteur médical et dans d’autre secteurs.

 

Des associations entre « contrefaçon » et médicaments disparates

 

associationFR

 

Seulement 15% des Américains, 20% des Européens et 36% des Asiatiques associent spontanément contrefaçon et médicaments, des chiffres qui sont bien plus élevés pour les vêtements par exemple. Ainsi 54% des Américains interrogés, 72% des Européens et 53% des Asiatiques étaient capables de faire le lien entre contrefaçon et vêtements.

 

En Asie, c’est au Vietnam, en Chine et aux Philippine que le lien entre contrefaçon et médicaments est le mieux établi.

 

L’achat de médicament sur internet : une prise de risque qui n’est pas partagée

 

achatenligne

Un écart important est également constaté sur les pratiques d’achat en ligne puisque 39% des Asiatiques déclarent acheter des médicaments en ligne, contre 18% des Européens et des Américains

 

Pour l’Organisation Mondiale de la Santé acheter des médicaments en ligne est un acte extrêmement risqué, de nombreuses boutiques en ligne vendant des médicaments contrefaits.

 

L’étude de Sanofi révèle que les Asiatiques achètent plus de médicaments en ligne que les Américains ou les Européens, mais ils comprennent cependant qu’ils ont un comportement à risque. Bien qu’en général prudents, les Européens et américains qui achètent sur Internet le font en méconnaissance des risques. » 

 

Choisissez les sujets qui vous intéressent comme
ou