Journée mondiale contre la polio : l’éradication est proche

Polio_Header2
PARTAGER
Facebook
Linkedin

Chaque jour, partout dans le monde, des parents emmènent leurs enfants se faire vacciner contre la poliomyélite. Des villages de l’Afrique à ceux de l’Amérique du Sud, en passant par les villes de l’Asie, de l’Amérique du Nord et de l’Europe, tous les parents protègent leurs enfants contre une maladie qui, il y a encore quelques décennies, ravageait les familles et les communautés.

 

World Polio Day sera, ce 24 octobre, une célébration du travail accompli vers l’éradication à travers le monde de l’une des maladies les plus menaçantes.

La polio est une maladie très contagieuse causée par un virus qui attaque le système nerveux.Le virus se transmet par l’eau ou des aliments contaminés. Fièvre, asthénie, céphalées, vomissements et douleurs dans le cou et les membres, font partie des symptômes. Dans un certain nombre de cas, la poliomyélite entraîne une paralysie, souvent définitive. Les enfants de moins de cinq ans sont par ailleurs les plus vulnérables face à la polio.

 

La lutte contre la polio

 

En 1988, plus de 350 000 cas de polio étaient recensés dans 125 pays. En 2016, ce chiffre était tombé à 37. En 2017, 11 cas seulement ont été signalés, tous en Afghanistan et au Pakistan, avec une épidémie récente en Syrie, placée sous surveillance. Au Nigéria, une région où la maladie a été endémique, aucun cas de polio n’a été signalé cette année.

Il n’existe pas de traitement contre la polio : la vaccination reste la seule méthode de prévention efficace. C’est pourquoi il est essentiel de continuer à faire vacciner les enfants jusqu’à ce qu’aucun d’entre eux ne soit plus en danger.

 

Sanofi Pasteur, partenaire historique de l’éradication

 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a été le moteur de la lutte contre la polio avec son Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite, un programme de santé publique mondiale et de vaccination en masse lancé en 1988, avec un budget de 9 milliards de dollars.

Ce programme a rassemblé des partenaires internationaux tels que l’UNICEF, le Rotary International, la Fondation Bill & Melinda Gates, l’Alliance du Vaccin GAVI et les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis.

Avec une expérience historique dans le domaine de la vaccination, Sanofi Pasteur est un acteur majeur dans la lutte contre la polio aux côtés des organismes internationaux. Afin de répondre aux objectifs de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite, Sanofi Pasteur a adapté ses capacités de production en fonction des besoins. Les gouvernements et organisations non gouvernementales administrent à des millions d’enfants dans le monde, les vaccins oraux ou injectables fournis par Sanofi.

Avec une diminution de plus de 99,9 % des cas de polio, ces efforts portent leurs fruits. La fin de la lutte contre la polio est proche.

L’éradication de la polio sera officielle si aucun nouveau cas n’est signalé au cours des 3 prochaines années, période pendant laquelle le virus peut survivre en dehors de l’être humain. Cet objectif devrait donc être atteint en 2021 si les derniers pays où la maladie a été endémique n’enregistrent aucune résurgence. La polio sera alors la deuxième maladie humaine éradiquée depuis les années 1980, période pendant laquelle la variole a disparu suite à des efforts concertés à l’échelle mondiale.

 

Une dernière étape essentielle à franchir

 

Le mode de vaccination utilisé pour les populations les plus menacées pourrait être la clé pour surmonter ce dernier obstacle.

Le vaccin oral (OPV) a été la principale méthode de vaccination contre la polio de par sa facilité d’administration. Sanofi Pasteur a fourni plus de 6 milliards de doses de ce vaccin oral au cours des 20 dernières années.

En 2013, l’OMS a recommandé l’ajout d’un vaccin injectable (IPV) aux calendriers de vaccination pédiatrique dans le monde entier. Ce vaccin protège contre les 3 types de polio, tandis que l’efficacité du vaccin oral a diminué dès lors que la polio de type 2 (OPV2) a été éradiquée. En réponse à ce problème, Sanofi Pasteur a installé sur son site de Marcy-l’Étoile (France) de nouveaux équipements de pointe conçus pour adapter la production actuelle à la nouvelle réalité. Plus de 100 pays en voie de développement sont passés à l’IPV.

Le défi est maintenant de veiller à ce que les enfants du monde entier – et plus particulièrement dans les dernières régions où la maladie est endémique – reçoivent cette version plus récente et plus efficace du vaccin.

Ce n’est qu’alors que la victoire sur la polio pourra être célébrée.

 

InfographieFR

 

Choisissez les sujets qui vous intéressent comme
ou